MJC du Laü - Maison pour tous du Laü
Projet Associatif
I - Les valeurs fondamentales de l’association
 
La M.J.C. du Laü est une structure d’animation sociale et culturelle issue des mouvements d’Education Populaire. A ce titre, elle porte la conviction et le témoignage que chaque individu a en lui les capacités à devenir acteur dans la Cité, par l’adhésion et la participation à des activités ou actions individuelles et collectives.
Ouverte à toutes les cultures, entendues ici comme des construits en constante évolution, la M.J.C. du Laü est fondamentalement laïque et se déclare strictement sans aucune attache politique, syndicale ou confessionnelle.
Elle respecte et promeut les Droits de l’Homme et de l’Enfant et lutte contre toutes les formes de discrimination.
Sa gestion associative est respectueuse des exigences démocratiques et républicaines, tout particulièrement au regard de l’expression d’une citoyenneté active favorisant l’accès pour tous aux savoirs de toute nature, dans un esprit de solidarité et de partage.
La M.J.C. du Laü inscrit l’ensemble de ses actions dans le cadre du développement durable et elle encourage au respect de ces valeurs par l’information, la formation permanente et la participation de ses adhérents.
 
II - Les missions de la MJC
 
1.       le cadre général
 
Conformément à ses statuts (article 2), « la M.J.C. - M.P.T. du Laü offre à la population, aux jeunes comme aux adultes, la possibilité de prendre conscience de leurs aptitudes, de développer leur personnalité et de se préparer à devenir des citoyens actifs et responsables. »
Pour cela elle se donne pour missions :
-       être un espace de mixité sociale, un lieu où se rencontrent des gens de toutes origines sans distinction de genre, de classe, d’âge, d’origine ethnique ou culturelle,
-       être un espace de partage des savoirs par la pratique d’activités socioculturelles et culturelles,
-       être un espace de partage des pouvoirs par la gestion associative (association loi 1901 de droit privé à but non lucratif).
 
Pour la réalisation de ses missions, la M.J.C. se donne pour objectif général d’assurer l’équilibre et le développement d’un projet établi sur la complémentarité de trois secteurs d’activités :
 
le secteur socioculturel :
Il regroupe de nombreuses activités dans les domaines sportif, artistique, d’expression, ... (exemple : karaté, poterie, danse, théâtre, …). Elles sont animées pour la plupart par des bénévoles. Certaines de ces activités qui demandent des savoir-faire plus spécifiques, nécessitent des prestations d’intervenants salariés. Cette offre socioculturelle est ouverte à tous.
 
le secteur culturel :
Il concerne la mise en place d’actions ciblées dans le cadre de la diffusion et de la création culturelle. Par exemple, le Collectif Théâtre Jeunes constitué de 6 associations culturelles paloises, met en place une programmation Jeune Public en direction des groupes scolaires, des familles et des structures d’accueil de la Petite Enfance du Pau et du Béarn. Ce secteur s’appuie sur un partenariat associatif et institutionnel et une complémentarité entre un engagement de bénévoles et la participation de salariés.
 
le secteur social :
Il regroupe l’ensemble des actions ciblées en direction de population pouvant présenter des risques « d’inadaptation sociale » ou en cours d’insertion : Foyer des adolescents, Lieu de Rencontre et d’Accompagnement pour les allocataires du R.M.I.,... L’activité est assurée par des professionnels qualifiés dans un cadre associatif et institutionnel.
 

                                     
 
 
2.       les projets spécifiques
Ces projets spécifiques limités à des objectifs et des problématiques particuliers restent en cohérence avec l’action globale de la structure. La planification, l'exécution et le contrôle de ces projets demandent parfois la mise en place d'une organisation temporaire particulière. Leur financement est spécifique.
Ils partent d’initiatives « de terrain » et/ou de propositions de partenaires (associatif, institutions publiques ou collectivités territoriales).
 
3.       les conventions avec les collectivités territoriales
 
La ville de Pau
La ville de Pau et la M.J.C. du Laü sont liées par une convention qui stipule que la M.J.C. met à disposition d’un public le plus large possible, des activités sportives, culturelles et socioculturelles et qu’elle est un lieu en matière de formation sociale et de diffusion culturelle en pratiquant des prix de cotisations adaptés aux situations sociales et familiales des adhérents.
 
Pour cela la M.J.C. s’engage à être :
-    une Maison pour Tous
-    une maison des associations et des groupements d’usagers
-    un lieu d’action sociale
-    un partenaire associatif et culturel
-    une maison de quartier, en menant notamment des actions spécifiques auprès des adolescents au sein du Foyer de la M.J.C. et des habitants
-    un lieu de diffusion culturelle
-    un partenaire de la ville dans les projets de la Coulée Verte du Laü, du Projet de rénovation urbaine du Quartier du Hameau, du Contrat Local de Sécurité de l’agglomération Paloise et du Contrat Educatif Temps libre de Pau et du Contrat Urbain de Cohésion Sociale de l’agglomération paloise, ...
 
Le Conseil Général 64
Le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques, par le financement de trois postes d’Aide Sociale à l’Enfance, dans le cadre d’une politique de prévention des risques d’inadaptation sociale donne pour mission à la M.J.C. :
-    de développer des actions collectives en faveur des jeunes et de leurs familles plus particulièrement auprès des adolescents au travers de différents supports : culturel, accompagnement scolaire, sportif, …
-    de développer l’intervention socio-éducative en lien avec les familles des jeunes,
-    de favoriser le lien entre les générations au travers de rencontres, d’échanges d’actions communes.
 
III - Les publics visés
 
La M.J.C. du Laü, conformément à ses missions, a pour vocation d’accueillir tous les publics (Maison Pour Tous) dans un souci de mixité sociale. Elle propose donc un ensemble d’activités et d’actions qui s’adresse à tous.
Pour autant, elle développe des activités spécifiques ou actions ponctuelles qui visent des « publics cibles » (sexe, tranche d’âge, territoire, critère sociaux, …). Par exemple :
-    les jeunes de la tranche d’age 11-17ans au foyer des adolescents,
-    les habitants du secteur Berlioz - Laü pour les sorties familiales à la mer
-    les personnes allocataires du R.M.I. du secteur Nord de Pau au Lieu de Rencontre et d’Accompagnement Flourètes (L.R.A.).
 
IV - Le territoire
 
1.       implantation
Historiquement les bâtiments qui accueillaient les activités de la M.J.C. du Laü (qui s’appelait à l’époque M.J.C Fouchet–Dufau ; 1965-1985) ont été détruits pour des raisons d’aménagement urbain. En 1985 la nouvelle structure M.J.C. du Laü a été implantée dans un nouveau territoire situé plus au Nord, secteur à l’époque en cours d’aménagement.
Aujourd’hui elle se situe dans le « quartier du Hameau » qui est le secteur prioritaire de la politique du Contrat Urbain de Cohésion Sociale de l’agglomération paloise. Le quartier du Hameau est composé de 3 sous ensembles qui sont Ousse des bois, Berlioz et le Laü.
 
La M.J.C est située sur le sous-ensemble « quartier du  Laü ». Elle est entourée :
-    de logements étudiants, de maisons individuelles regroupées en zone pavillonnaire, d’immeubles d’habitats collectifs privés et de petites cités H.L.M. où l’on trouve des gens en précarité sociale (Flourètes Arousètes, Paul Jean Toulet, Les Cyclades),
-    d’un ensemble commercial (grande surface et galerie marchande) et d’un ensemble culturel (complexe cinématographique et librairie) qui constituent un pôle d’attraction très fort,
-    d’un centre de tri de la Poste, de locaux administratifs de EDF-GDF et d’un lycée professionnel,
-    d’un espace de verdure et de promenade très fréquenté équipé d’un city stade et d’aires de jeux pour enfants (Coulée verte),
-    du centre de formation haut niveau de basket de l’Elan Béarnais,
 
La M.J.C. ne se situe pas dans un secteur ayant une forte identité territoriale. C’est surtout l’idée de centre ville et d’attractivité des services qui prédomine (on entend par centre ville, un territoire où l’offre de consommation de biens et de services est prédominante par rapport à l’offre résidentielle). Ces pôles de services attirent la population paloise : habitants des quartiers alentours et de toute l’agglomération (20 000 personnes/jour). La M.J.C se situe sur les voies de communication des quartiers périphériques vers le centre de la ville (coulée verte, lignes de bus, avenue du Loup, …)
A l’échelle du quartier du Hameau, apparaissent de plus grands ensembles de logements qui sont pour certains fortement stigmatisés par rapport au reste de la ville.
C’est le cas en particulier de la cité de l’Ousse des Bois qui souffre d’une mauvaise réputation. Elle connaît depuis plusieurs années des périodes de crises qui marquent les esprits. Cette cité, comme beaucoup de quartiers de grands ensembles, cumule des handicaps sociaux : chômage, dégradation de l’habitat, foyers monoparentaux précarisés, concentration communautariste, …
Dans une moindre mesure, les autres secteurs peuvent aussi être marqués par des difficultés sociales qui fragilisent leurs populations (Cité Paul Jean Toulet, Cité Flourètes - Arousètes, quartier Berlioz…).
Le quartier du Hameau est à l’origine un découpage administratif et politique peu identifié par les Palois et en particulier par ses propres habitants. Ce découpage a été construit pour lutter contre le phénomène de ghettoïsation. Il connaît en ce moment une phase de rénovation et d’aménagement urbain.
 
2.       le territoire d’influence
Comme nous l’avons dit pour la question des publics, la MJC a pour vocation d’être un lieu de mixité sociale. En ce sens, elle vise et reçoit des publics issus de toute l’agglomération paloise et au delà.
Cependant le rayonnement n’est pas de même nature entre les différents secteurs d’intervention. En effet, si le secteur culturel et le secteur socio culturel touchent des personnes issues de toute l’agglomération paloise et même au-delà, le secteur social a une logique d’action davantage centrée sur la proximité. Les jeunes qui fréquentent le foyer des adolescents sont issus du quartier du Hameau et les personnes allocataires du R.M.I. qui fréquentent le L.R.A. du Laü habitent le Nord de Pau.
Dans l’exigence de préserver son histoire, ses valeurs et ses objectifs généraux, la M.J.C. est attentive à toutes les évolutions en matière de découpage territorial (communauté de commune, agglomération, pays, …)
 
V - Les partenariats et coopérations
 
La M.J.C. est liée à un environnement institutionnel « complexe ». Elle est traversée par plusieurs logiques pas toujours complémentaires avec lesquelles elle doit composer pour donner une cohérence à l’ensemble de ses actions.
On peut classer les partenariats en trois niveaux :
-    Le premier regroupe l’ensemble des dispositifs d’Etat. Elle est agréée par le ministère de la Jeunesse et des Sports au titre d’association de Jeunesse et d’Education Populaire. Elle participe à différentes instances sur les questions de politique de la ville, de politique de la jeunesse, de politique culturelle, … . Par ailleurs, par son affiliation à la Fédération Française des M.J.C., elle est reconnue d’utilité publique.
-    Le deuxième niveau regroupe l’ensemble des conventions annualisées passées avec les collectivités territoriales qui subventionnent son fonctionnement sur des objectifs définis.
-    Le troisième niveau est plus opérationnel. La M.J.C tisse des partenariats avec des associations et institutions en fonctions des projets et des actions qu’elle entreprend.
 
VI - Principes de fonctionnement et de participation
 
1.       Les principes fondamentaux
 
L’adhésion  individuelle
C’est l’acte fondamental de la vie associative. En adhérant à la M.J.C., toute personne rejoint un collectif et porte ses valeurs.
 
La cotisation
Les équipements et le fonctionnement général de la structure sont à la charge de la M.J.C.
Le fonctionnement des activités est assuré par la cotisation des membres.
 
L’engagement bénévole
Le Centre d’études et d’information sur le volontariat définit le bénévolat comme un engagement de son plein gré, de manière désintéressée, dans une action organisée au service de la communauté
L’engagement au sein de la M.J.C. du Laü se décompose en deux niveaux :
-       le premier dans le cadre d’un échange de savoirs et de savoir-faire,
-       le second en terme de gestion associative tant pour les activités que pour la M.J.C.
 
Les conventionnements
Il existe 3 types de conventionnement
-       le premier lie la M.J.C. aux responsables bénévoles des activités : l’adhésion est individuelle pour les adhérents.
-       le second lie la M.J.C. aux clubs associés : l’adhésion est collective pour le club et individuelle pour ses adhérents.
-       le troisième lie la M.J.C. aux groupements d’usagers : l’adhésion est collective pour le groupement.
 
2.       Les différentes instances de l’association
 
L’assemblée générale
C’est l’instance qui réunit une fois par an l’ensemble de ses adhérents. Ceux qui entrent dans des critères définis statutairement ont droit de vote (plus de seize ans au moment du vote, adhérents depuis plus de six mois, …). Ils votent les rapports d’activités et financier ainsi que le budget prévisionnel. Ils élisent également par tiers les membres du conseil d’administration.
 
Le conseil d’administration
La M.J.C. du Laü est administrée par un conseil de 24 membres élus parmi ses adhérents lors de
l’assemblée générale annuelle et de 7 membres de droit (le Conseiller Général Pau Est, le délégué
de la F.R.M.J.C. d’Aquitaine, le Directeur de la M.J.C. du Laü, le représentant du Ministère de Tutelle,
le Maire de Pau, le Président de la Caisse d’Allocations Familiales du Béarn, le Président du Conseil        Général 64).
Cette instance se réunit au moins une fois par trimestre. Elle établit le projet global de la structure, donne les orientations et délègue au directeur la gestion des affaires courantes et la mise en œuvre du projet.
 
Le bureau du conseil d’administration
Le bureau est constitué de membres élus au sein du conseil d’administration. Il est composé d’un(e) président(e), d’un(e) trésorier(e), d’un(e) secrétaire et de membres. Il se réunit 2 à 3 fois par trimestre pour faire le point sur les affaires courantes de la maison et pour préparer les réunions du conseil d’administration.
 
Le conseil de maison
Cette instance consultative réunit deux à trois fois par an les responsables bénévoles des différentes 
activités pour gérer le quotidien. Ce temps de rencontre sert à préparer les actions fortes de la  
structure comme la préparation de la rentrée scolaire, la journée « portes ouvertes », …
 
 
VII - Les moyens à disposition
 
1.       Moyens humains
-    les bénévoles « réguliers » au sein des activités et dans la gestion de la M.J.C.,
-    les bénévoles « ponctuels » sur certaines manifestations ou évènements,
-   les salariés de la MJC : La M.J.C. est une association employeur. A ce titre, elle applique un  accord d’entreprise spécifique, qui se réfère à la Convention Collective de l’Animation Socio Culturelle 88 et à certains articles de la Convention Collective 66 de l’Enfance Inadaptée,
-     les salariés des clubs associés,
-     les personnels municipaux mis à disposition.
 
2.       Moyens matériels et financiers
-    -    la participation des adhérents : adhésions et cotisations
-    -    les subventions annualisées des collectivités territoriales: Ville de Pau, Conseil Général 64
-    -    les subventions sur projet : GIP/DSU, C.A.F., Mairie, Conseil Général, Conseil Régional…
-    -    les prestations municipales annexes : locaux mis à disposition par la Ville de Pau, fluides (eau, gaz, électricité), entretien et réparations, …
-    -     les prestations de service : mise à disposition de salles, de personnel, …
-    -     le bénévolat valorisé
 
VIII - Les perspectives d’évolution
 
1.       La pérennisation par la pluri annualisation de ses subventions 
La M.J.C. s’est construite depuis 1965 autour de la convergence de différentes dynamiques. L’inscription de son projet dans le temps dépend de la capacité de la structure à conserver un équilibre et des moyens dont elle disposera pour le faire. Un des enjeux majeurs est donc la stabilité de ses financements par la pluri annualisation de ses conventionnements avec les financeurs.
 
2.       Les aménagements urbains
De par sa localisation et son histoire, la MJC a été partie prenante des aménagements urbains puisqu’elle a été implantée dans un quartier en devenir. La Coulée Verte est un exemple parlant d’une urbanisation réussie. Cependant il reste à :
-     -   aménager en espaces verts la partie située entre la M.J.C. du Laü et la place du 7ème Art,
-     -   terminer l’aménagement des voies de desserte de la M.J.C. du Laü, en particulier la rue Jean Massé (parking, trottoir, éclairage et plantation d’arbres)
 
3.       Renforcement du lien avec l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
Dans sa recherche de mixité sociale et de partage des savoirs, la MJC souhaite renforcer le lien avec l’Université du Temps Libre en développant un projet commun. L’extension de la M.J.C. par la construction d’un auditorium de 130 places et d’une salle d’activités culturelles s’inscrit dans cette perspective.
 
  
IX - Modalités de mise en oeuvre du projet associatif
 
Le projet associatif est porté par le conseil d’administration.
La mise en œuvre est assurée par les bénévoles et les salariés de la M.J.C. du Laü, mais également avec les intervenants issus de nos partenariats.
Dans le respect du droit commun et dans le cadre des exigences des conventionnements, le contrôle et l’évaluation sont assurés par les instances dirigeantes de l’association (conseil d’administration et assemblée générale) en lien avec les professionnels et les responsables bénévoles des activités. Pour assurer au mieux cette tâche, il peut être fait appel à des intervenants extérieurs.
   
PROJET ASSOCIATIF VALIDE PAR LE CONSEIL D’ADMINISTRATION

DU 14 DECEMBRE 2006